aadl

Rechercher:

Annuaire des Universites - Annuaire des ecoles - Annuaire des Agences de Voyages  -  Annuaire Gov.dz
Resultats


=aadl - Yahoo Search - Actualités
=aadl - Yahoo Search - Actualités

* Cités AADL de la capitale : absence d?entretien et dégradations : 01/03/15 - Un terrain de plus de 4000 m2 dans la cité AADL El Achour 527... Certaines cités AADL de la capitale se dégradent à vue d??il. L?entretien étant absent, les espaces communs tels que les cages d?escalier et les halls d?entrée sont devenus insalubres.
* Habitat: 90% des dossiers déposés en 2013 traités par l'AADL : 27/02/15 - ALGER - Les dossiers des souscripteurs au nouveau programme de logement de location-vente 2013 ont été traités à hauteur de 90% par l'AADL à la fin janvier dernier, indique un bilan de l'Agence de l'amélioration et du développement du logement (AADL).
* EDITION PDF : 11/02/15 - « La vérification n?est pas exclue, si le temps le permet on vérifiera tous les dossiers à la remise des clefs », a déclaré le Directeur Général de l?Agence d'amélioration et de développement du logement (AADL), Elyès Benidir, au sujet du contrôle au fichier national des logements.
* Grève des employés de l?AADL de Chlef : les souscripteurs livrés à eux-mêmes : 03/02/15 - De nombreux souscripteurs AADL, convoqués, lundi, pour retirer leur ordres de versement, sont retournés bredouilles. Et pour cause, les agents des locaux installés provisoirement au sein du centre culturel islamique (CCI) de Chlef ont déserté les lieux, au motif qu?ils observaient une grève.
* JIJEL : Les souscripteurs de l?ADDL interpellent le wali : 15/02/15 - Après une longue attente dans l?espoir de voir le programme pour lequel ils ont vainement postulé en 2002, les 350 souscripteurs AADL ont adressé une requête au wali, dans laquelle ils l?interpellent pour trouver une issue au blocage de leurs dossiers.
* Wilaya d'Alger: la ville de Sidi Abdellah va abriter 200.000 habitants à l'orée de 2018 : 28/02/15 - ALGER - Le programme de construction de logements en cours de réalisation dans la ville de Sidi Abdellah (ouest de la wilaya d'Alger) va permettre de loger 200.000 habitants vers 2018, a affirmé lundi le directeur général de la Ville au ministère de l?Habitat, de l?urbanisme et de la ville, Ali Bensaad.
* Taux de change actuels du Dinar Algérien |19/02/2015 : 01/03/15 - ORAN - L?appel à la grève lancé par la Coordination des syndicats de l?éducation (CSE) a été partiellement voire faiblement suivi, mercredi, à travers les wilayas de l?Ouest ont constaté des journalistes de l?APS.
* Les différentes formules de logements dans la wilaya de Béjaïa : Logement public aidé (LPA) et AADL : 11/02/15 - Le citoyen est mal informé des possibilités...
* Suite... : 09/02/15 - L?évaluation de la faisabilité commerciale de l?exploitation des hydrocarbures non-conventionnels tels les gaz de schiste se poursuivra. Saïd Sahnoun récuse «le mauvais procès» fait à Sonatrach en matière de communication et affirme que sa compagnie dispose de son «propre Suite...
* Habitat : le maintien du rythme actuel permettrait à Constantine de vaincre la crise du logement d?ici à 2018 : 01/03/15 - CONSTANTINE - Le maintien du rythme actuel en matière de concrétisation des programmes d?habitat permettrait à la wilaya de Constantine de venir à bout de la crise du logement à l?horizon 2018, a estimé, dimanche à Constantine, le ministre de l?Habitat, de l?urbanisme et de la ville, Abdelmadjid Tebboune.
Presse dz24.info » Search Results » aadl
Actualite Sports Politique sante economie Guidedz

* Ghazaouet : 700 logements sociaux seront distribués en 2015 : 02/03/15 - «Pas moins de 700 logements sociaux locatifs, en voie d’être livrés, seront distribués au courant du troisième trimestre de l’année en cours à Ghazaouet», a déclaré le chef de daïra, M. Mohamed Gasmi, à l’occasion de l’affichage, la semaine écoulée, de la liste des bénéficiaires des 90 logements sociaux.  300 autres unités de ce même type, en réalisation dans les différentes communes de la daïra, sont aussi prévues : 200 à Souahlia, 50 à Dar Yaghomracen et 50 à Tient. Elles seront réceptionnées et attribuées «avant la fin de l’année en cours», souligne encore le chef de daïra en indiquant que l’opération de traitement des dossiers est toujours en cours. Jusque-là, quelque 5600 dossiers ont été déjà examinés. Plus de 4000 demandes ont été refusées car les postulants ne remplissent pas les conditions d’éligibilité au logement social fixées par la réglementation en vigueur, a expliqué M. Gacemi. Toutefois, le premier responsable de la daïra rassure que ces demandeurs seront orientés vers d’autres formules. Pour revenir aux 90 logements dont les bénéficiaires ont été connus la semaine écoulée, le chef de daïra nous a confirmé qu’ils font partie d’un programme de 300 unités réalisées initialement à la résorption de l’habitat précaire et qui ont été transférées finalement au programme du «social-locatif». L’opération de relogement, entreprise en 2012, a permis le recasement de 210 familles et la destruction de 6 sites d’habitations précaires. Par ailleurs, la commune de Ghazaouet a bénéficié, dans le cadre du fonds national de péréquation des œuvres sociales (FNPOS), d’un quota de 550 logements dont les travaux sont quasiment achevés. Aussi, les demandeurs de logements pourront également recourir à la formule AADL sur le quota de 600 logements inscrits pour la commune de Ghazaouet. Pour ce qui est de l’habitat rural, la daïra de Ghazaouet a bénéficié de 3043 aides dans le cadre du programme 2010-2014 et 63 unités dans le cadre de l’habitat rural groupé.
* Cités AADL : Où sont les reçus de paiement : 01/03/15 - Les locataires de la cité AADL de Douéra ne reçoivent pas leur courrier à temps. Pour s’acquitter des charges locatives, les résidants ont accusé un retard de plusieurs jours. Ils ont été par voie de conséquence pénalisés. «Les factures de paiement des charges locatives nous sont parvenues des services de l’AADL très en retard. Nous avons dû payer un supplément en guise de pénalité. Ce qui est inacceptable, car le retard a été provoqué par les agents de l’AADL qui n’ont pas remis aux habitants leur courrier dans les temps», confient des locataires. Dans le même ordre d’idées, plusieurs locataires, notamment ceux de la cité AADL des Bananiers demandent à ce que le paiement des charges soit justifié par des reçus. «Cela fait cinq mois que nous n’avons pas reçu de reçu prouvant que nous avons payé le loyer», assurent-ils. Cette situation pénalise les résidants qui, en cas de litige, ne peuvent aucunement prouver qu’ils se sont bel et bien acquittés du loyer.  
* Mohamed Réda MebarkI. Architecte : «Aucune solution n?est viable sans la participation des locataires» : 28/02/15 -  Les résidants des cités AADL se plaignent de la dégradation de leur cadre de vie, alors qu’ils payent rubis sur l’ongle leurs charges. Pourquoi ces sites se sont dégradés à ce point quelques années seulement après leur livraison ? Effectivement, l’ensemble des conditions de vie dans les cités construites par l’Aadl dans le cadre de la formule «location-vente» se dégrade de jour en jour. Cela est dû à la mauvaise réalisation de certains corps d’état secondaire (qualité des matériaux, des équipements et/ou de la mise en œuvre), à l’absence de personnel qualifié au sein de la filiale Gest-Immo, et au refus de l’AADL de faire participer les locataires-acquéreurs dans la gestion de leurs propres cités d’habitation. Concernant ce dernier point, il est important de rappeler qu’en septembre 2002, l’AADL avait fait appel à des bénéficiaires volontaires pour faire partie de la commission de suivi des différents programmes de réalisation (suivi de chantier et distribution des logements) dans la plus grande transparence. En janvier 2003, 24 comités locaux ont vu le jour suite à un tirage au sort effectué au siège même de l’AADL. La liste nominative des candidats tirés au sort a été publiée dans un quotidien national. Au mois de février de la même année et en présence d’un huissier de justice, le Comité national composé de candidats élus a été installé. En associant les bénéficiaires à la prise de décisions et en les considérant comme partenaires à part entière, l’AADL ne pouvait que réussir. Cette belle aventure de la démocratie participative s’est arrêtée subitement avec le départ de son initiateur, M. Bounafaâ. Cela n’a pas empêché des bénéficiaires de s’organiser en comité pour le suivi «à distance» des chantiers de leur futur lieu de vie, à l’instar de l’association El Assala du site Das Chabane, à Aïn Benian, qui a pu être agréé avant même l’occupation des logements par ses membres. Il y a lieu de rappeler que les frais d’entretien technique et des grosses réparations représentent près de 40% du montant des charges de gestion. Pour une cité comme celle d’El Achour (527 logements), cela représente plus de six millions de dinars (600 millions de centimes) affectés annuellement pour maintenir le site et ses installations en bon état. 11 et 19% du montant des charges sont affectés respectivement à l’entretien et l’hygiène quotidiens des immeubles et pour le gardiennage et la surveillance des parties communes. Le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, a parlé de dissoudre la filiale Gest-Immo, dont les responsables ont fait l’objet d’enquête par l’IGF et la justice. M. Tebboune a jugé «inopportune» la création de la filiale Gest-Immo qu’il voudrait dissoudre. Il a lancé un appel à l’Ansej «pour avoir de jeunes entrepreneurs spécialisés dans la gestion des immeubles dans les nouvelles cités». Est-ce la solution pour prendre en charge convenablement les cités ? Depuis 2007, nous n’avons cessé de dénoncer l’absence de transparence relative à l’établissement et à la destination des charges de gestion dues par les locataires-acquéreurs, ainsi que le fait de placer des responsables à la tête de la direction de la gestion immobilière ou de la Gest-Immo, sans qu’ils aient une expérience avérée dans le domaine de la gestion immobilière et de l’administration des biens. La gestion immobilière est un métier propre à un administrateur de biens. Ce dernier ne peut exercer qu’après l’obtention d’un agrément délivré par le ministère de l’Habitat. C’est un métier qui allie la gestion administrative et la gestion technique des immeubles construits. Toute entreprise peut être appelée à exercer une activité dans le domaine de la gestion technique ou de l’entretien des parties communes si elle est qualifiée. Ce qui est étonnant, c’est le fait que le ministre veut faire participer tout le monde dans la gestion des sites AADL, sauf les premiers concernés, en l’occurrence les locataires-acquéreurs, ceux-là mêmes qui payent les charges et qui subissent quotidiennement la gestion aléatoire de la Gest-Immo. En conclusion, aucune solution n’est viable sans la participation effective des locataires-acquéreurs dans la gestion de leur propre cité d’habitation dans un cadre organisé et en toute transparence. La prise en charge des problèmes dans les cités incombe-t-elle aux seuls gestionnaires ? Pourquoi les colocataires ne s’organisent pas en syndicat, par exemple, pour réparer des ascenseurs, entretenir les parties communes, etc. ? Faut-il réviser les textes ou sensibiliser les résidants ? C’est vrai que les gestionnaires ont un rôle primordial dans la prise en charge des problèmes, mais parfois ils ne peuvent pas les résoudre à eux seuls sans l’implication des autorités locales (APC, daïra, police) et des locataires. L’absence de règlement de copropriété où sont mentionnés les droits et les obligations de chaque organe de la copropriété empêche les locataires de s’organiser en collectivité (syndic). Il faut que l’AADL, qui est le propriétaire initial, ne soit plus le seul propriétaire. Donc, il suffit qu’il y ait deux propriétaires pour que le régime de la copropriété soit appliqué. C’est à compter de cette date que la collectivité (syndic) doit pouvoir prendre ses fonctions. La loi sur la promotion immobilière introduite en 2011 oblige le promoteur immobilier à assurer l’administration du bien pendant une durée de deux ans à dater de la vente de la dernière fraction de l’immeuble (article 62) mais, malheureusement, rien ne l’oblige à rendre compte de sa gestion à ceux qui payent les charges de gestion, comme dans les cas de l’AADL. A ce jour, les locataires-acquéreurs remédient aux malfaçons dans leur appartement, nettoient les parties communes (paliers, cages d’escalier, caves et ascenseurs), remplacent les lampes des paliers, réparent les portes d’accès et changent les serrures, revêtissent les accès d’immeubles et les murs des halls d’entrée en carreaux en céramique, installent des boîtes aux lettres… sachant que tout cela est du ressort de l’AADL. Prenons par exemple le problème récurrent des ascenseurs. En août 2013, le directeur général de l’AADL admet lui-même la faiblesse des moyens de sa filiale Gest-Immo en déclarant : «La filiale ne dispose que de 12 techniciens ascensoristes pour intervenir sur les 1456 ascenseurs répartis sur 24 wilayas du pays». Il a aussi ajouté que «8 pannes sur dix sont des actes de vandalisme». Je me demande sur quels critères il s’est basé pour dire cela. Seules des expertises faites par des organismes de contrôle habilités peuvent nous renseigner sur l’état réel de ces ascenseurs. Le temps est venu pour l’AADL de prendre ses responsabilités afin que les locataires acquéreurs-recouvrent leurs droits par tous les moyens légaux. Au final, il faut une nouvelle réglementation qui impose aux promoteurs, tels que l’AADL, de rendre compte de leur gestion en tant qu’administrateurs de biens de manière périodique par la publication de bilans détaillés des dépenses.
* Cités AADL de la capitale : absence d?entretien et dégradations : 28/02/15 - Un terrain de plus de 4000 m2 dans la cité AADL El Achour 527... Certaines cités AADL de la capitale se dégradent à vue d’œil. L’entretien étant absent, les espaces communs tels que les cages d’escalier et les halls d’entrée sont devenus insalubres.
* Habitat: 90% des dossiers déposés en 2013 traités par l'AADL : 27/02/15 - ALGER - Les dossiers des souscripteurs au nouveau programme de logement de location-vente 2013 ont été traités à hauteur de 90% par l'AADL à la fin janvier dernier, indique un bilan de l'Agence de l'amélioration et du développement du logement (AADL).
* La pénurie de foncier met l?AADL dans l?embarras : 26/02/15 - La nouvelle démarche entreprise par l’agence AADL en mêlant, les départements de l’urbanisme, de l’architecture et de la construction pour définir l’assiette foncière à bâtir à travers l’établissement des procès-verbaux de choix de terrain, a mis l’AADL dans l’embarras qui...
* AADL : Faible offre des entreprises algériennes de réalisation : 26/02/15 - Il est observé qu’outre le problème du foncier entravant son programme, l’AADL fait également face à une faible offre des entreprises de réalisation. En 2013 et 2014, elle a enregistré 1.522 appels d’offres déclarés infructueux avec un faible nombre de...
* L?AADL identifie les assiettes foncières pour ses projets restants : 26/02/15 - L’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL) a finalisé l’opération d’identification des assiettes foncières sur lesquelles seront bâtis les projets restants de son programme de 230.000 logements, a appris l’APS auprès de responsables du ministère de l’Habitat,...
* AADL : Incapacité des entreprises algériennes à répondre au cahier de charges : 26/02/15 - Les entreprises algériennes de bâtiment incapables de prendre en charge la construction massive de logements ? C’est ce qui ressort en filigrane des chiffres communiqués par l’AADL relatifs au nombre élevés des appels d’offres infructueux et du peu d’enthousiasme des...
* Instantané : Transport maritime : 25/02/15 - Le transport de voyageurs par voie maritime dans la wilaya d’Alger devait se concrétiser entièrement dans le courant de l’année 2014. C’est ce qu’ont indiqué les pouvoirs publics dans un élan d’éloges et de satisfecits décrétés avant même de faire le premier pas. Cependant, hormis une ligne qui assure la desserte entre le port et El Djamila (La Madrague), aucune autre n’a été réalisée. Le projet fait actuellement du surplace. Signalons que ce plan, qui consiste à doter la capitale de ce type de transport, s’inscrit dans le cadre d’une démarche visant à désengorger les communes du littoral est de la capitale, notamment Bordj El Kiffan, Dergana, El Marsa, Heuraoua, Bordj El Bahri et Aïn Taya. Les habitants de ces villes côtières subissent au quotidien un trafic routier démentiel. Les trois principaux axes routiers que sont la RN24, le CW149 et 119, sont complètement saturés et ne peuvent désormais plus contenir le flux grandissant de véhicules. Cette situation de congestion a été accentuée avec la construction des nouvelles cités d’habitation dans le cadre de l’AADL et du LPP. Rien qu’à Bordj El Bahri, la population est passée de quelques milliers d’âmes durant les années 1990, à plus de 80 000 habitants. En mettant en exploitation ces dessertes, les responsables du projet visaient à atteindre deux objectifs. Il y a d’abord le principal qui est celui de transférer le trafic de voyageurs par route vers la mer, et ce, pour lutter contre la congestion routière. Et également offrir les moyens de plaisance aux Algérois et aux touristes dans la baie d’Alger. Dans le sillage de cette impulsion intentionnée, il a été prévu la réalisation d’une deuxième ligne maritime qui reliera le port d’Alger à celui de Tamentfoust. Elle contribuera à désengorger une grande partie du littoral est de la capitale. Il est certain que nombre d’habitants de la région pourront utiliser cette desserte, même s’ils n’habitent pas à Tamentfoust. L’étude des travaux de la ligne a été lancée en 2003 et a été actualisée à maintes reprises, et ce, pour redéfinir certains aspects du projet, comme les stations intermédiaires et les investissements à réaliser en matière d’infrastructures. Cette phase de la concrétisation de la deuxième ligne du projet est achevée depuis fort longtemps, sans que les travaux soient lancés. Qui est derrière ce blocage ? Certaines langues indiscrètes disent que l’institution militaire est derrière le gel des travaux. L’installation de la station de transport maritime dans le port de Tamentfoust à proximité de l’école militaire navale serait à l’origine de cette action pénalisante pour les citoyens.
Presse dz24.info » Search Results »
Actualite Sports Politique sante economie Guidedz

* Vente Niveau de villa Oran Oran (Lkeria 52046 ) : 02/03/15 - annonce (52046) Vente Niveau de villa F6 à Oran :
* Vente_Inter Appartement Ksar El Hirane Laghouat (Lkeria 52045 ) : 02/03/15 - annonce (52045) Vente_Inter Appartement F2 à Ksar El Hirane :
* Increasing Industrialization Leading to Significant Growth in Hydraulic Proppants; U.S. and the Middle East Among the Forerunners : 02/03/15 - BCC Research (http://www.bccresearch.com (http://www.bccresearch.com)) reveals in its new report on hydraulic proppants, the boom in hydraulic fracturing following the commercial extraction of unconventional and conventional gases has resulted in signi...
* La Corée du Nord sera-t-elle libérée à coups de clés USB ? : 02/03/15 - Une passionnante enquête de Wired s'intéresse aux activistes qui tentent, en introduisant films et séries américains en Corée du Nord, de changer les mentalités des habitants d'un pays coupé du monde.
* Rugby ? Lapasset : «Un nouveau départ » : 02/03/15 - La Coupe du monde 2019 au Japon, la première jamais organisée en Asie, marquera « un nouveau départ » , a déclaré lundi le président de la Fédération internationale, Bernard Lapasset.
* Rugby: le Mondial-2019 au Japon, "un nouveau départ" pour Lapasset : 02/03/15 - La Coupe du monde 2019 de rugby au Japon, la première jamais organisée en Asie, marquera "un nouveau départ" de la compétition et en donnera "une nouvelle vision", a déclaré lundi le président de la Fédération internationale, le Français Bernard Lapasset.
* Vente_Inter Villa Ksar El Hirane Laghouat (Lkeria 52044 ) : 02/03/15 - annonce (52044) Vente_Inter Villa F6 à Ksar El Hirane :
* CSC : Omar Bentobal jette l?éponge : 02/03/15 - CSC : Omar Bentobal jette l’éponge
* Rugby ? Coupe du monde ? Coupe du monde 2019 : Les 12 stades dévoilés : 02/03/15 - En conférence de presse à Dublin, en Irlande, la Fédération japonaise...
* Vente_Inter Appartement Ksar El Hirane Laghouat (Lkeria 52043 ) : 02/03/15 - annonce (52043) Vente_Inter Appartement F5 à Ksar El Hirane :
Tout Les Guide-dz.Com

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
.........

Annuaire des Adresses 2011 - dz24.info - sitemap